« Le journalisme doit prendre en compte le numérique »

Journaliste au départ, Emmanuel Vandamme se retrouve actuellement de plein pied dans le numérique. Il occupe le poste de directeur du pôle numérique de l’Ecole supérieur de journalisme de Lille. Que reste-t-il alors du journaliste dans l’homme ? Et son métier d’origine est-il menacé de disparaître avec la montée en puissance du numérique ? Entretien.

« Comment s’est passée cette mutation du journalisme au numérique ?

Dans les années 1995 et 1996, mes débuts dans le journalisme ont coïncidé avec le commencement du phénomène « internet » en France… Et j’ai basculé vers quelque chose de plus technique.

Peut-on dire aujourd’hui que vous êtes encore journaliste?

S’il est vrai que dans mes activités professionnelles quotidiennes, je m’occupe plus des projets numériques et de la refonte du site internet de l’Esj, il n’en demeure pas moins vrai que je garde encore en moi ma qualité de journaliste. Par exemple, en écrivant des articles sur le blog du département numérique (http://numerique.esj-lille.net).

Pour revenir à vos activités professionnelles à l’Esj, quel est l’apport du pôle numérique au journalisme ?

Il fait justement l’intercession entre les deux : comment utiliser le journalisme dans le cadre du numérique?  Aujourd’hui, le journaliste doit réinventer son propre métier, en prenant en compte le numérique. Avec la montée du numérique, avec les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, le journaliste n’est plus le passage obligé de l’information.

Cela pourrait donc faire disparaître ce métier ?

Non. Au contraire. Plus il y a d’informations qui circulent, plus il y aura besoin du journaliste pour faire de la médiation, du décryptage, de la pédagogie. Je ne vois pas les radios, la presse écrite disparaître mais elles doivent se réinventer en tenant compte du numérique et en proposant des reportages et des interviews plus poussés, des reportages photos, etc. »

The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *